La méthode agile

Revenir au blog

 

Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

J’ai 29 ans, je suis né au Mans. Je suis venu à Paris faire mes études (école de commerce) et j’y suis resté pour intégrer un cabinet de conseil en 2015.

Je me suis rapidement épanoui au sein du pôle « Expérience client » qui comprenait les sujets liés aux directions commerciales, marketing et service client.

J’ai pu travailler dans des entreprises diverses comme AXA, banque de France, bioMérieux, ACTA sur des sujets tels que :

-Audit fonctionnel CRM (avec calcul commercial des fonctionnalités)
-Projet d’amélioration de l’expérience client B2B
-Diagnostic de la maturité de la gestion de la relation client
-Projet d’adoption aux outils de CRM (Salesforce) et marketing automation (Pardot)
-Mise en place de solution de réalité augmentée permettant d’améliorer le temps de traitement des réclamation par le service client
-Accompagnement à la structuration commerciale de startups
-Aide au choix, conception et déploiement de Salesforce
-Prototypage d’applications mobiles

 

Peux-tu nous expliquer ce qu'est la méthode agile ?

La méthode agile c’est une méthode de gestion de projet qui repose sur des cycles de développement itératifs et adaptatifs en fonction des besoins évolutifs du client.

Concrètement, plutôt que de fixer tous les objectifs au début du projet, on se fixe des « sous objectifs » courts (à 2/3 semaines) afin de se laisser de la flexibilité, et la possibilité d’adapter les livrables en fonction des besoins du moment.

C’est une méthode que l’on oppose aux méthodes de gestion de projet dites classiques qui consistent à décrire tous les besoins, les développer et les livrer d’un coup.


Dans quelles situations est-il préférable de l’utiliser ? Pourquoi ?

La méthode agile s’applique dans de nombreux domaines, y compris les domaines qui ne sont pas « techniques » (qui ne nécessitent pas de développement).

Que ce soit pour un projet de développement logiciel ou non, le contexte et l’environnement de l’entreprise sont des critères décisifs pour choisir la méthodologie projet la plus adaptée. L’agilité ne s’applique pas à tout type de contexte. Plus l’environnement est mouvant et incertain, plus il sera judicieux d’appliquer des méthodes agiles. En revanche, dans un contexte stable et connu, les méthodes traditionnelles sont pertinentes.

Il faut aussi prendre en compte la disponibilité du client pour mener ce type de projet : la méthode agile va nécessiter une forte implication tout le long du projet.

 

As-tu quelques exemples de projets sur lesquels tu as utilisé la méthode agile et dans quel cas Euranov pourrait le mettre en place ?

Je l’ai déjà utilisé lors de missions de développement d’applications mobiles, de déploiement de CRM, de maintenance évolutive de logiciels chez des clients comme AXA ou bioMerieux.

Chez Euranov cela peut s’appliquer à beaucoup de nos missions de ce type (suivant les contextes des clients).

 

Quelles sont les avantages de cette méthode pour nos clients ?

Le principal avantage est la flexibilité, la possibilité de s’adapter en fonction des nouvelles exigences du client ou des évolutions du marché. Cela permet de s’affranchir de « penser à tout » dès le début du projet et d’apporter le plus de valeur « métier » en répondant aux besoins du moment.

Les méthodes agiles permettent d’impliquer l’ensemble des collaborateurs ainsi que le client dans le développement du projet : tout le monde doit se remettre en question à chaque étape pour décider du périmètre à livrer afin d’apporter la plus grande valeur métier possible. Cela permet donc de maintenir une forte motivation des équipes qui voient les sujets avancer régulièrement.

Enfin, le pilotage du projet et du budget est facilité car des points peuvent être fait après chaque étape.