De Dynamics à Salesforce

Revenir au blog

Comment connais-tu Microsoft Dynamics ? 

Je travaillais chez un partenaire Microsoft à Londres en avant-vente. Mon rôle au jour le jour était de gérer une équipe qui s'occupait du marché français et qui faisait les premiers pas de découverte avec  les prospects. De mon côté, une fois la découverte faite, j'entrais en contact avec les prospects pour faire des démonstrations de l'outil. Connaissant les entreprises et ce qu'elles recherchaient,  je personnalisais les démonstrations afin qu'ils correspondent à ce que les prospects voulaient voir leur permettais aux clients de mieux se projeter dans l'utilisation de l'outil

 

Quel rôle occupes-tu désormais vis à vis de Salesforce ?

Actuellement je suis consultante chez euraNov qui est un partenaire Salesforce. J'accompagne les clients de l'avant-vente jusqu'à la fin du projet. Les démos en avant-vente peuvent être faites par les experts chez Salesforce ou par nous-même en tant qu'intégrateurs. Le fait d'accompagner les clients tout au long du projet me permet de faire beaucoup plus de configuration qu'avant et de pouvoir mettre à disposition ces personnalisations pour les équipes chez les clients.

 

As-tu su facilement t’adapter à Salesforce ?

Oui ! J'avais déjà un bel objectif dès mon entrée chez euraNov, je devais passer une certification Salesforce dans les 6 mois suivants mon arrivée, c'était un beau challenge. L'une de mes plateformes favorites pendant ces premiers mois était Trailhead. C'est vraiment un outil génial, qui permet d'apprendre de manière ludique. Ce qui est totalement à l'image de Salesforce. Il est possible de devenir administrateur Salesforce en s'autoformant. J'ai également eu la possibilité de me former en travaillant sur des cas concrets accompagnée par les équipes chez euraNov. C'est grâce à cela que j'ai atteint mon objectif. L'outil est simple à utiliser et à configurer : une personne sans connaissances en développement peut apprendre à utiliser et configurer les bases de l'outil  via Trailhead. L'adaptation n'était pas difficile pour moi.

 

As-tu vu de réels changements ? Quels ont été ces changements ?

En soit, ce sont 2 outils CRM. La grande différence est la facilité de prise en main pour le chef de projet/ l'administrateur Salesforce. L'important lorsqu'on dispose d'un outil CRM c'est de l'utiliser au jour le jour (c'est le rôle du client et de ces équipes) mais c'est aussi la simplicité de configuration et d'évolution de celui. Nous avons tous été confrontés à un outil dont l'ergonomie n'était pas idéale, pour lequel il manquait une fonctionnalité ou qui était tout simplement déphasé avec les process de l'entreprise qui avaient évolués. Salesforce est facile à prendre en main. Il est important pour nous en tant que prestataire intégrateur d'avancer et d'accompagner nos clients. Mais suite à la formation ils doivent être capables de faire du paramétrage basique eux-mêmes sans être dépendants de nous ou d'un autre prestataire.

 

Quels autres avantages vois-tu chez Salesforce ?

Le fait qu'il y ait une plateforme d'outils tiers qui peuvent être facilement intégrables à Salesforce est vraiment un plus. L'appexchange est une plateforme mise à disposition par Salesforce qui répertorie toutes les applications/modules qui peuvent être ajoutés à son outil existant. Il y en a pour tous les budgets, toutes les compétences techniques, et toutes les besoins. En tant qu'intégrateur nous essayons de rester un maximum proche du standard de Salesforce . Ainsi les clients peuvent facilement prendre le relais sur la configuration de l'outil. L'appexchange nous permet d'utiliser les applications disponibles et de ne pas avoir à faire du développement spécifique.